Culture Technologique Commune
Article mis en ligne le 22 août 2017
dernière modification le 31 août 2017

par Technoloy
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Trois démarches spécifiques et complémentaires

Rien n’interdit donc à un enseignant de conjuguer harmonieusement les trois démarches à travers les activités qu’il peut proposer aux élèves au cours d’une année scolaire.

Le recours à la démarche d’investigation sera sans doute ponctuel, limité dans la durée et dans les objectifs visés. Il semble pertinent lors de travaux pratiques de découverte d’un nouveau concept, lorsque la nouvelle connaissance à faire passer impose une forte « déconstruction » des savoirs antérieurs et amène le professeur à privilégier une approche inductive, expérimentale, exigeant une approche progressive et une phase importante de reformulation.

La démarche de résolution d’un problème technique est sans doute bien adaptée aux travaux pratiques d’approfondissement et de confortation de compétences et de connaissances, lorsqu’un élève est obligé de répéter plusieurs fois l’application d’une notion pour réussir à la comprendre et à se l’approprier. Outre qu’il justifie une formation dans un domaine donné, le contexte concret du problème technique aide certains élèves à entrer dans l’activité, à mieux comprendre les liens entre un concept et un comportement réel, à se façonner des représentations mentales efficaces et durables. Lorsque la durée des activités le permet (et c’est souvent le cas dans les formations professionnelles), la démarche de résolution de problèmes peut intégrer une démarche d’investigation, centrée sur une partie précise et limitée des activités.

Enfin, la démarche de projet technique de formation intègre naturellement les deux autres démarches tout en leur apportant une dimension pédagogique et éducative. Nombre de professeurs qui ont vécu des projets techniques et pédagogiques réussis témoignent du pouvoir de cette synergie de l’action technique et de l’aventure humaine d’un projet. Sa dimension prédictive et temporelle, l’expression d’un besoin et l’analyse technologique associée, l’organisation prévisionnelle de la réalisation et l’analyse régulière des résultats (revues de projet) permettent les mesures correctives nécessaires et l’optimisation de compromis.
L’objectif de cette réflexion n’étant pas d’approfondir le concept de projet, on se limitera ici à ce constat très général qui entérine l’apport de ce concept aux démarches technologiques. (source : « Technologie » de Canopée ex-CRDP-CNDP)

Démarche technologique
Démarche technologique

La modélisation 3D est une technique infographique faisant partie du domaine de l’informatique, qui vise à créer (dans un logiciel adapté) des objets en 3 dimensions, à partir ou non d’objets réels. Elle est utilisée notamment dans l’élaboration de jeux vidéo, de films d’animation, ou encore de plans ou projets d’ordre professionnel (comme la reconstitution 3D de bâtiments afin de les construire ou les rénover).

“La modélisation comportementale est la modélisation du comportement, c’est-à-dire la détection et la mesure des éléments du comportement afin d’en réaliser un modèle mathématique. Elle peut concerner tant des systèmes physiques que des comportements humains individuels et collectifs et est utilisée notamment comme outil prévisionnel dans divers domaines d’activité.

Autant cette modélisation peut être fiable pour prévoir et contrôler le comportement d’un système physique, autant les incertitudes affectant les comportements humains (distorsion des courbes probabilités, inversion de préférences, seuils d’émergence...) font que de tels modèles ne peuvent alors qu’être indicatifs.” (source : wikipedia)



Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir
« Il n’est pire eau que l’eau qui dort. » de Proverbe français ;

pucePlan du site puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2018 © Technoloy - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.30